Créer un site internet

Histoire et anecdotes du groupe de sa création à sa mort...

Une histoire qui débute au lycée

Patrick et Philippe se rencontrent au lycée en 1977 et forment leur premier groupe du nom de ULNA.

Ils ne savent pas vraiment jouer de la guitare, mais l'envie de se frotter au rock et à la scène les dévore...

Premiers concerts au lycée et au bar du coin. Première grande salle à "la PERGOLA" de CAUDERAN.

Les premières compositions en anglais laissent rapidement la place au français. L'arrivée d'un chanteur pour le groupe étoffe la formation qui devient ETERIC début 1979.

Marc est au chant - Patrick et Philippe sont à la guitare. Olivier à la basse et Kader à la batterie.

Première tournée d'été (Juillet/Août 1980) en camion et voiture pourrie... On s'occupe à la fois de l'intendance, de l'affichage, du montage et démontage du matèriel, des entrées et... du répertoire à servir sur scène :

 Séquestrée - Peut-être demain - Les vieux - Le même rêve - C'est pas facile - Montargis - Star - Elles disent Non ! - La pianiste du bordel - Trop tard - Je ne suis plus du combat - Interdit aux plus de 10 ans - Pauvre Rocky - ....

Travail et exil à MONTPONT sur l'ISLE

Première partie de LITTLE BOB STORY au casino d'ARCACHON (septembre 1980) - Rencontre avec Dominique LAFON qui devient le manager officiel du groupe (Aquitaine Show Productions).

MONTPON-SUR-L'ISLE : Petit village de DORDOGNE, une maison d'écluse en pleine campagne profonde, à deux pas d'un hopital psychiatrique. ETERIC est en retraite studieuse durant l'hiver 1980 pour travailler la cohésion du groupe et paufiner les compositions.

Octobre 1980 : Retour dans la région bordelaise pour un gros concert à la salle des fêtes du Grand Parc. MOST et TAPAGE NOCTURNE assurent la première partie. ETERIC fait bonne impression et réussi sa rentrée sur la scène rock Bordelaise.

Novembre 1980: départ pour PARIS pour l'enregistrement d'une première maquette dans un studio Pro !

RENOUVELLEMENT DE PERSONNEL

La maquette n'ouvre pas les portes espérées malgré de nombreux passage en radios locales et notamment FR3 Aquitane Radio. Pas de disque à l'horizon. ETERIC reprend la route...

Début 1981, le groupe perd son bassiste Olivier pour des divergences de style. Après quelques auditions infructueuses, Philippe alors deuxième guitariste du groupe prend la décision de passer à la basse. Le groupe passe à 4 musiciens.

Nouveau grand concert à TARBES le 31 Janvier 1981 en première partie d'EXTARBALLE. La formation à 4 fonctionne bien. Les musiciens d'EXTARBALLE sont chaleureux avec le groupe et le repas pris en commun marque le groupe qui se sent grandir...

Malgré la bonne forme du groupe, Kader le batteur ne s'épanouït plus autant qu'avant à cause du départ de son copain bassiste. La section basse-batterie fonctionne humainement moins bien que dans la version à 5 musiciens. KADER quitte le groupe après le concert de CLERMONT FERRAND.

C'est de retour de Clermont-Ferand, que Philippe compose "petite fille moderne" qui deviendra, après que Patrick y ait apporté quelques arrangements, le titre phare du 45 tours du groupe.

Marc, le chanteur part dans la foulée.

Patrick et Philippe ne lachent rien ! Ils se mettent en quête d'un batteur et d'un nouveau guitariste.

François et Frédéric font leur entrée dans le groupe. Le nouveau guitariste solo assure comme il faut. Patrick va se consacrer au chant et à la rytmique. La nouvelle section basse-batterie retrouve de la cohérence.

ENREGISTREMENT DU 45 TOURS

Le  groupe construit un nouveau répertoire et laisse la scène de côté pour un moment.  

Trois objectifs : l'enregistrement du 45 tours en Mai 1981, la tournée d'été et la Fête du Drapeau Rouge de BRUXELLES en Septembre.

En studio à Valence d'agen, le groupe trouve musicalement sa voie. La nouvelle guitare solo de Frédéric et la voix de Patrick apportent vraiment quelque chose de nouveau au groupe qui franchit techniquementun pallier.

Si le morceau à mettre en face A fait l'unanimité ("petite fille moderne") ETERIC arrive en studio avec le projet d'enregistrer "C'est pas facile" en face B du 45 Tours. Or, Patrick a composé, une semaine avant l'arrivée à Valence d'Agen un nouveau morceau que le groupe a grand plaisir à jouer. Il s'agit de "Sans retour". Les discussions vont bon train et finalement, le jour de l'enregistrement, ETERIC choisit d'enregistrer "Sans retour" en face B. Le résultat est à la hauteur des espérances ...

Fin Juin 1981, alors que le groupe répète à Bordeaux pour le festival rock de LOZERTES où il se produira en première partie de François BERANGER, Dominique LAFON le manager ramène de Paris le disque pressé...

Cruelle désillusion : le disque a été pressé à la va-vite par une entreprise bon marché... et le résultat est calamiteux !!!... manque de basses, grésillements, pas de corps... c'est un désastre !

Résultat immédiat : la maison de disque PHONOGRAM qui devait distribuer le disque se désengage ! Le groupe se retrouve avec les 1000 premiers exemplaires du disque non distribuables !...

LE DEBUT DE LA FIN

L'agressivité du groupe se focalise sur Dominique LAFON, le manager qui n'a pas veillé au bon pressage du disque. Dans la foulée, il avait promis au groupe une tournée des stations balnéaires françaises en première partie du groupe BIJOU... qui tombe à l'eau.

Depuis son local de répétition à CENAC, près de Bordeaux, le groupe décide de maintenir quelques dates de concert pour l'été (Arcachon, Biarritz, Lozertes, Montalivet) et prend un nouveau manager producteur qui prend le relais de Lafon au pied levé: Daniel MOTTE.

Frédérick, le guitariste, digère mal le résultat trop décevant du 45 tours. Il vit également assez mal le conflit maintenant ouvert avec Dominique LAFON. Il se désolidarise du groupe... et le quitte dans le courant du mois d'Août.

ETERIC doit faire face... Les trois musiciens restants ne veulent pas rater l'occasion de participer au concert de BRUXELLES en Septembre. Il faut donc revoir le répertoire et l'adapter pour trois musiciens.

Début Septembre, Patrick, Philippe et François prennent la route de Bruxelles avec Daniel MOTTE pour assurer la première partie de Pierre RAPSAT, devant près de trois mille personnes !!!

Les doutes se dissipent après quelques minutes de scène. Le répertoire est au point et l'expèrience permet au groupe de présenter un set court (5 morceaux) mais efficace. L'accueil est favorable et l'objectif atteint.

NOUVEAU DEPART

C'est en studio que le groupe ETERIC va concevoir un nouveau répertoire. Une semaine passée dans un studio mobile, rue du Sablonat à BORDEAUX, permet au groupe d'enregistrer 8 morceaux conçus pour 3 musiciens. Patrick et Philippe assurent les compositions. Le résultat est propre. La démarche des maisons de disque peut reprendre.

Le 6 Novembre 1981, ETERIC se produit à la Salle du GRAND-PARC à Bordeaux devant un petit millier de personnes avec EROGENE en première partie. Le concert redonne espoir au groupe qui produit un set carré, énergique. Le groupe a de l'expérience et cela se sent sur scène.

La semaine suivante, ETERIC entre en studio pour l'enregistrement de deux moceaux à FR3 Aquitaine Radio : "Madame" et "Toujours les mêmes".  La diffusion de ces deux titres permet au groupe de rester présent, de garder une place sur la scène rock bordelaise, malgré la montée en puissance de nouveaux groupes jeunes comme "Noirs Désirs".

1982 : le trio Patrick (guitare/chant) , Philippe (basse/chant) , François (batterie) fonctionne au mieux. Les trois musiciens se complètent à merveille et leur rock plus dur, façon "ZZ TOP", donne une nouvelle personnalité au groupe.

Le désir de faire de la scène est toujours là... ETERIC écume les petits clubs bordelais (le pied, chez jimmy...) et renouvelle son répertoire: incident, coeur de pierre, petit frère, un rêve flou, on a tout...

 DERNIERE TOURNEE D'ETE

 Au printemps 1982, ETERIC se prépare pour sa tournée d'été. Philippe, le bassiste a pris en main les destinées du groupe en s'occupant du management. Pas mal de passages dans les radios locales qui explosent à cette époque, permet à ETERIC de conserver un statut de groupe vivant (RBC - RLB - Radio SIROCO ....).

Peu avant cette tournée, sans vraiment s'y être préparé, ETERIC enregistre le départ de son batteur, François, parti sur PARIS. C'est un nouveau coup dur que le groupe a du mal à encaisser !

 Les auditions de batteurs se succèdent, sans grand succès... jusqu'à fin Juin 1982 où le groupe tombe enfin sur la perle rare: Frédéric, batteur jazzy hyper carré et pro qui vient d'arriver dans la région avec des ambitions !...

Le set pour la tournée d'été est rapidement mis en place et ETERIC prend la route : ARCACHON, BISCAROSSE, MONTALIVET, CAP FERRET, BORDEAUX.

La tournée est un succès musical dans la mesure où le groupe assure comme il faut... mais l'énergie n'est plus la même. Le groupe arrive en fait au bout de ce qu'il pouvait donner !

Sans véritables nouveaux objectifs et nouvelles perspectives, ETERIC se sépare sans regret définitivement en Septembre 1982.

 

 

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Commentaires (5)

1. Florence POUMAREDE 02/02/2008


Enfin des nouvelles ! ça faisait un petit moment que je cherchais à savoir ce qu'était devenu mon groupe préféré !
Patrick si mon nom te dit quelque chose n'hésite pas à m'envoyer de tes nouvelles.
Florence

2. POUMAREDE florence 02/02/2008

mon email : florway971@yahoo.fr

3. POUMAREDE florence 02/02/2008

mon email : florway971@yahoo.fr

4. didier DELEERS 25/02/2010

bonsoir les ex-ulna,
toujours à la basse, le bassit'phou vous offre ses services déjantés, si vous en avez envie (uniquement).
un p'tit boeuf sur bordeaux?
pour reprendre le KÖNTaKT et se donner des nouvelles de nos folles années de jeunesse ........
bizzzz,
bykrdidou

5. Jacques 28/11/2015

Je recherche désespérément la date d'un concert mémorable de Little Bob (tournée Little Bob Story) à Trélissac en Dordogne dans les années 78/80. Si quelqu'un (e) pouvait me donner la date...Ou au moins l'année ce serait super. Merci

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site