top of page
ETERIC 1.jpg

ETERIC AU COEUR DU ROCK BORDELAIS

UN LONG CHEMIN INITIATIQUE

ETERIC est la version groupale la plus aboutie qu'ont réussi à façonner Patrick et Philippe, les deux membres fondateurs.

Au départ, en 1978, il y a le groupe ULNA composé de Frédérick à la batterie, Didier à la basse, Patrick à la guitare et au chant, Philippe à la guitare et au chant. Ce groupe fait des reprises (Stones, Beatles, Status Quo, ACDC) et propose déjà quelques compositions.

ULNA 1978 live.jpg
ULNA 1977.jpg
ULNA 1977.jpg

La Transition CELOPHANE

A la sortie du lycée, ULNA est dissout pour laisser la place à CELOPHANE, un groupe éphémère de quelques mois (78/79) où les musiciens ne font que passer (Jacko, Nevers, Francis...). Le répertoire repose essentiellement sur des reprises des Stones.

CELOPHANE.jpg

ETERIC 1979
Naissance et développement

La première version d'ETERIC apparait publiquement au mois de juin 1980 lors du "tremplin rock" organisé par le journal SUD-OUEST à la foire internationale de BORDEAUX-LAC. 6 mois de travail ont été nécessaires au groupe pour trouver son équilibre : 5 musiciens avec un chanteur "sec". Premiers concerts intimistes avant cette première grosse échéance du Tremplin SUD-OUEST.

ETERIC termine second de ce tremplin, ce qui lui donne la force et la légitimité pour partir en tournée régionale lors de l'été 1980. Leur slogan :

" AVEC ETERIC, PASSEZ L'ETE ROCK "

ETERIC

ETERIC

ETERIC
Rechercher une vidéo...
3 - Petite fille moderne

3 - Petite fille moderne

02:54
Lire la vidéo
2 - Live in LA BENAUGE

2 - Live in LA BENAUGE

02:35
Lire la vidéo
1 - PAUVRE ROCKY

1 - PAUVRE ROCKY

02:11
Lire la vidéo
1980.jpg

1980 - L'ANNEE CHARNIERE

Depuis juin 1980, le groupe s'est fixé à MONTPON (Dordogne). Il est managé par Florence POUMAREDE. La tournée d'été achevée, le groupe se met au travail pour étoffer son répertoire et construire un SET efficace pour ses prochaines scènes. 
ETERIC choisit d'occuper la scène, à Bordeaux, Mimizan, Pessac, Biscarosse, Arcachon, Libourne, Montalivet...
Et ça paie !... Les premières parties s'enchainent : Freddy LEY - Mark ROBSON - LITTLE BOB STORY.
C'est lors de cette prestation, en septembre 1980 au Casino d'Arcachon que DOMINIQUE LAFON propose au groupe de devenir leur manager avec le soutien de sa boite de production : AQUITAINE SHOW PRODUCTION.
L'année se termine en apothéose avec le déplacement du groupe à PARIS, en décembre 1980, pour l'enregistrement de la maquette de son premier album produit par Dominique LAFON.
PAT 1er Partie LBS.jpg

1981 - LA RECONAISSANCE

TARBES 80 à 4.jpg

Dès le 31 janvier 1981, ETERIC se voit offrir la possibilité de se produire en première partie du groupe EXTRABALLE, alors au somment de son art. Le groupe vient de perdre son bassiste et on assiste à la reconversion de Philippe BILDET à la guitare basse pour dépanner au départ... Le concert, à TARBES se passe super bien et le groupe passe un cap.

Reste à convaincre maintenant "à la maison".

Un gros concert se prépare à la salle des fêtes du Grand-Parc...

Service Name

1981 (suite) - L'ABOUTISSEMENT

été 1981.jpg

La formule à 4 expérimentée depuis janvier 1981 ne convainc pas.

Marc (le chanteur) et Kader (le batteur) expriment quelques divergences musicales. Le remaniement est en cours...

Au printemps 1981, alors que le groupe ETERIC se présente dans une nouvelle composition à 4 musiciens, les concerts se multiplient sur Bordeaux (Le Jimmy - Le Pied - Le Club 235...). Le travail technique est plus pointu, les répétitions plus fréquentes et l'ambition de sortir un premier 45 tours ne se cache plus. L'arrivée d'un nouveau producteur va accélérer le processus : Enregistrement d'une maquette à FR3 Aquitaine, signature d'un contrat avec la SEMPPAL maison d'édition parisienne.  

Enregistrement des 2 titres au studio de VALENCE-D'AGEN en juin 1981

Conclusion d'une promesse de distribution du disque par PHONOGRAM dès sa sortie.

Tout est nickel. Les 4 musiciens jubilent... d'autant plus qu'ils doivent, à l'été 81 faire la première partie de FRANCOIS BERANGER, du groupe BIJOU et de PIERRE RAPSAT dans un méga concert, début septembre, à la fête du drapeau rouge de BRUXELLES (Belgium).

BRUXELLES - sept 1981

DISK 2.jpg

Irréprochables sur scène, les ETERIC enchainent les performances en écumant les routes de France. Mais le disque, mal pressé dans des fins de bac à moindre coût (pour le manager viré) n'est pas distribué...